clear
Teraz:
 +5ºC
Partiellement nuageux
Max:  +11ºC,  Min:  +3ºC
Polski
English
Deutsch
Pусский
Français

Les jardins sont ouverts aux visiteurs de l’aube à la tombée de la nuit.

A cette période on peut visiter l’Amphithéâtre, le Temple de Sybille, le Temple Egyptien, le Bassin ainsi que les autres pavillons et les sculptures du parc.

You may need to install or upgrade Flash Player.

Visit the Adobe website to get the Flash Player.

Le théâtre ‘Stanislawowski’
 

Le théâtre ‘Stanislawowski’

Année de construction: 1788
Auteur du projet/architecte: Dominik Merlini

Le théâtre fut placé dans l’aile ouest du bâtiment de la Grande Orangerie en 1886-88 (projet de Dominique Merlini). Ce pavillon se caractérise par la simplicité et la sévérité de son aspect extérieur, et recèle à l’intérieur une riche décoration théâtral ; il est très représentatif de la finesse du gout de Stanislas Auguste. Ce joyau est d’autant plus rare, qu’il échappa aux destructions de la guerre et constitue un exemple unique au monde de théâtre de cour du XVIIIème siècle.

Simple, conçu sur le plan d’un auditorium carré, pouvant contenir jusqu’à près de 200 spectateurs, il est situe au rez-de-chaussée, ou jusqu’en haut de long escaliers sont installés de simples bancs de bois avec trois niveaux contenant neuf loges, trois de chaque côté. Entre chaque loge les murs de séparation sont agrémentés de pilastres verticales avec pour décoration des personnages féminins en stuc (tous différents) revêtus de délicates toges antiques, tenants dans leurs mains des chandeliers a six branches en bois doré. Ces sculptures sont les œuvres du premier sculpteur royal André Le Brun et exécutées par Giacomo Monaldi et Joachim Staggi

En plus des loges authentiques on trouve on trouve, peint en trompe l’œil, comme un deuxième étage avec ses arcades emplies du public de la cour – des dames en robe de dentelles et en chapeaux à plumes, les hommes vêtus a la mode française en frac et en perruques, dont se distingue la silhouette du noble polonais à la tête chauve et au manteau traditionnel ‘kantusz’. Tous se préoccupent plus d’eux-mêmes et des commérages de la cour que de la scène mise à part le prêtre scrutant avec ses jumelles l’action de la pièce (et peut-être des actrices?). Ce sont d’excellentes scènes dont les personnages, hommes et femmes sont très caractéristiques – Traces authentiques de vies d’il y a deux cent ans éternisées par le pinceau d’un peintre remarquable, tel que pouvait l’être Jan Bogumił Plersch.

Son œuvre est également représentée dans la peinture du plafond – le quadrige d’Apollon, exécuté sur un ciel bleu avec des nuages dans un cadre ovale, dont les contours insèrent des médaillons en bas-relief à l’effigie des meilleurs dramaturges du monde: Sophocle, Shakespeare, Molière et Racine.

Plersch est également l’auteur des blasons peints du royaume de Pologne et de la famille Poniatowski peints au-dessus des scènes, soutenu de chaque côté par la Renommée, la déesse aux cent voix soufflant dans des trompettes. Cette peinture est si bien exécutée qu’on a l’impression de voir un bas-relief en stuc.

Tout l’intérieur du théâtre est construit en bois ce qui assurait une très bonne acoustique. Les murs, les pilastres, et les poutres complètent la polychromie imitant le marbre. La salle du théâtre est maintenue en couleurs: crème, doré, bleu ciel et beige. La scène profonde dispose d’un parquet incliné et est dotée d’éléments d’anciennes machines – ayant conservé entre autre une gouttière de bois qui permet d’imiter le ‘grondement des canons’, dans laquelle, pour obtenir cet effet on déversait, du haut, des pierres. Des deux côtés de la scène, dans trois étages supérieurs, se trouventles garde-robes pour les acteurs, relies à la scène par des galeries et de petits escaliers.

 
« retour
 

Używamy cookies i podobnych technologii m.in. w celu świadczenia usług i w celach statystycznych. Możesz określić warunki przechowywania lub dostępu do plików cookies w Twojej przeglądarce, w jej ustawieniach. Jeżeli wyrażasz zgodę na zapisywanie informacji zawartej w cookies, kliknij „Zamknij”. Jeżeli nie wyrażasz zgody – zmień ustawienia swojej przeglądarki. Więcej informacji znajdziesz w naszej Polityce cookies

Zamknij X